Pierre papier

Le marché de la Pierre Papier séduit toujours un nombre croissant d’épargnants français. Il s’agit d’un secteur plus porteur que celui de l’immobilier résidentiel. Afin d’y accéder, plusieurs solutions d’investissement sont possibles. C’est notamment le cas des SCPI, du crowdfunding immobilier et des SIIC. Il faudra se poser quelques questions avant tout investissement.

Investissement SCPI

Les Sociétés Civiles de Placement immobilier font partie de la grande famille de la pierre papier

La création de la toute première SCPI remonte aux années 1960. Aujourd’hui, les SCPI sont toujours considérées comme l’un des placements financiers privilégiés par les Français.

Au 1er trimestre 2020, les SCPI ont drainé plus de 2,56 milliards d’euros de collecte (source : ASPIM et IEIF). Il s’agit d’une hausse importante de 24 % par rapport aux chiffres publiés de l’exercice 2019 sur la même période. L’épisode du coronavirus a impacté négativement la performance globale des SCPI. Car leur collecte ressort à 3,43 milliards d’euros au 1er semestre 2020. Elle a chuté de 20 % par rapport au 1er semestre 2019.

Pour rappel, les SCPI sont des véhicules de placement collectif accessibles à tous les profils d’investisseurs (particuliers, personnes morales). En investissant dans l’immobilier professionnel, elles distribuent des revenus réguliers sous forme de dividendes. Afin d’agrandir la taille de son patrimoine, une SCPI acquiert et exploite des actifs immobiliers afférents à l’immobilier d’entreprise.

Investissement SCPI ​
Les SIIC ​

Le crowdfunding immobilier

Les Sociétés Civiles de Placement immobilier font partie de la grande famille de la pierre papier

Il s’agit d’une méthode d’investissement révolutionnaire qui a modernisé le monde de l’entrepreneuriat. Mais elle s’adresse également aux investisseurs souhaitant investir dans l’immobilier sans passer par une banque. Il existe aujourd’hui différentes plateformes de crowdfunding accessibles uniquement via Internet.

Le crowdfunding s’est beaucoup démocratisé ces dernières années. Il a permis aux petits épargnants de devenir propriétaires à moindre coût. La plupart des plateformes de financement participatif permettent d’investir avec un budget restreint (à partir de 1 000 €). Même les grands investisseurs ont été séduits par cette nouvelle méthode d’investissement.
Chaque maison construite grâce à une opération de crowdfunding fera l’objet d’une vente ou d’une location. Dans les deux cas, une partie des loyers ou des bénéfices réalisés seront reversés aux contributeurs. Plus concrètement, le rendement généré oscille entre 8 % et 12 %. C’est identique à la rentabilité des autres placements financiers.

Les SIIC

Les SIIC présentent quelques caractéristiques similaires à celles des SCPI, certes, mais elles fonctionnent de manière différente. Le point le plus important à retenir : les SIIC appartiennent à l’immobilier coté. Malheureusement, ce n’est pas le cas des SCPI.

Les SIIC sont considérées comme des sociétés foncières. Elles ont pour vocation à construire, acquérir et à gérer un patrimoine locatif pour le compte de leurs actionnaires. Le statut SIIC (en vigueur depuis 2003) bénéficie de la transparence fiscale, tout comme celui des SCPI. Autrement dit, les SIIC sont exonérées d’impôts sur les sociétés.

Afin de conserver son statut de SIIC, toute société foncière doit verser à l’ensemble de ses actionnaires au moins 85 % des loyers encaissés et 50 % des plus-values réalisées. Les revenus générés prennent la forme de dividendes. En ouvrant un compte titres auprès d’un intermédiaire de Bourse (banque, compagnie d’assurance, etc.), il est possible de devenir actionnaire d’une SIIC.

Le crowdfunding immobilier​
L’acronyme SIIC désigne Sociétés d’Investissement Immobilier Cotées. Elles font partie intégrante de la grande famille de la pierre papier.

Quels sont les avantages de la pierre papier ?

Les avantages de la pierre papier sont multiples. Afin d’en bénéficier, la meilleure solution consiste à investir dans une ou plusieurs SCPI. Parmi les atouts de la pierre papier via les SCPI, il y a la possibilité de se constituer un patrimoine diversifié. Elles permettent aux investisseurs d’accéder (indirectement) au marché de l’immobilier professionnel. La cerise sur le gâteau : le ticket d’entrée est faible (à partir de 1 000 €).

La gestion locative et immobilière du patrimoine d’une SCPI étant assurée par une Société de Gestion de Portefeuille agréée par l’Autorité des Marchés Financier. C’est aussi elle qui sélectionne et acquiert les biens composant le portefeuille d’actifs de la SCPI. Les porteurs de parts (ou associés) perçoivent chaque trimestre les revenus dégagés par leurs placements.